Guide antifraude Protect360

  • Annonceurs

best_practices.png

Introduction

La fraude sur mobile est souvent considérée comme le problème le plus alarmant du secteur. La fraude grève les budgets marketing, contamine les données de performance marketing et transforme les campagnes réussies en échecs.

Pour lutter contre la fraude sur mobile, AppsFlyer a développé la solution de détection et de protection antifraude en temps réel la plus complète du secteur : la plate-forme Protect360.

Protect360 est une fonctionnalité Premium d'AppsFlyer qui complète les packages existants. Pour connaître les tarifs spécifiques, contactez votre responsable du service client AppsFlyer ou envoyez un e-mail à hello@appsflyer.com.

Qu'est-ce que Protect360 ?

Protect360 est la solution de protection antifraude de niveau entreprise proposée par AppsFlyer. Il s'agit d'un ensemble d'outils en évolution dynamique, qui détecte et bloque les évènements frauduleux d'installation et de post-installation sur mobile pour les principaux marketeurs actuels. Puisant dans l’échelle, le machine learning et l’analyse comportementale uniques d'AppsFlyer, Protect360 offre une couverture inégalée contre les formes connues et nouvelles de fraude au clic/à l'installation, de bots et d'anomalies comportementales.

Protect360 protège les marketeurs contre les tentatives de fraude au niveau de l'appareil, de l'éditeur et de la source média.

Les clients de Protect360 bénéficient de 2 couches de protection : blocage en temps réel et post-attribution.

Blocage des fraudes en temps réel

La première couche de protection antifraude est un ensemble d'outils qui bloque automatiquement, et en temps réel, les sources et les appareils suspectés d'activités frauduleuses.

Pour plus de détails sur la procédure appliquée aux évènements bloqués, rendez-vous ici.

Fraude post-attribution

La deuxième couche de protection antifraude concerne les évènements frauduleux, lesquels ne peuvent être détectés qu'après l'installation et l'attribution en temps réel

Une fois que Protect360 a identifié après coup les installations comme frauduleuses, elles ne peuvent pas être supprimées, mais elles doivent quand même être traitées comme de véritables fraudes, n'entraînant aucune facturation.

Une fois qu'une source (par exemple réseau publicitaire, ID de site, pays) est identifiée comme frauduleuse :

  • Les prochains clics provenant de la source sont bloqués.
  • Les installations passées, depuis le début du mois calendaire en cours jusqu’à la date d'aujourd'hui, sont qualifiées de fraude post-attribution, mais elles ne sont pas supprimées des données.
  • Les installations passées, remontant avant le début du mois en cours, ne sont pas modifiées.

Exemples de fraude post-attribution :

  • Installations apparemment normales suivies de signaux frauduleux dans les évènements in-app.
  • Nouvelle forme de fraude identifiée.
  • Installations qui se révèlent frauduleuses uniquement une fois que les algorithmes de détection d'anomalies ont collecté suffisamment de données statistiques sur les installations de l'éditeur

Comment utiliser Protect360 ?

Dans les onglets suivants de cet article, nous décrivons comment comprendre et utiliser le tableau de bord et les données brutes de Protect360. Nous proposons les directives suivantes aux annonceurs qui utilisent Protect360 :

    1. Au début de chaque mois, contactez votre responsable de compte pour chacun des réseaux publicitaires qui ont subi des fraudes. Informez-les du nombre total d'installations frauduleuses, bloquées et post-attribution.
    2. Partagez les données brutes des fraudes avec le réseau à des fins de rapprochement et d'optimisation du trafic. Le tableau ci-dessous décrit où se trouvent les données des deux couches de protection dans AppsFlyer :
  Données agrégées Données Brutes
Blocage de fraude en temps réel Tableau de bord Protect360 Page Données d'exportation
Fraude post-attribution Tableau de bord Protect360 Tableau de bord Protect360
  • La page Insight des anomalies fournit des informations sur les sources médias dont les installations contiennent des valeurs CTIT anormales, par comparaison aux autres sources approuvées.
    Visitez la page pour étudier ces anomalies. Établissez des références croisées entre les installations suspectes et vos données d'installations brutes, puis recherchez les signes suspects, tels que des numéros inhabituels de version d'application, d'anciennes versions du système d'exploitation, des emplacements caractéristiques, etc. 
    Vous pouvez également utiliser la fonction Règles de validation pour bloquer les installations faisant appel à des valeurs CTIT courtes (n'oubliez cependant pas que Protect360 bloque automatiquement les installations présentant des valeurs CTIT très courtes).
Cet article vous a-t-il été utile ?
Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 0 sur 0

Articles dans cette section